Le Marché des Enfants Rouges

39 Rue de Bretagne, Paris 3

Aujourd’hui j’ai découvert comme un lieu caché : Le Marché des Enfants Rouges.

Depuis ma naissance, je suis étonnée que personne ne m’ait parlé de ce Marché !

C’est mon amie Ying, Chinoise néée en Chine, qui me fait découvrir ce lieu magique ??? J’en suis encore toute émerveillée, et toute excitée d’y retourner. Car pour sûre, j’y retournerai bientôt !

Ying me donne donc rendez-vous au 39 rue de Bretagne. Lorsqu’on arrive, juste un petit portail qui donne sur une sorte de cours qu’on ne découvre pas tout de suite. Puis nous nous avançons, et je découvre un petit marché plein de charme, certes pas aussi grand qu’à Londres avec le Borough Market, ni qu’ au Vietnam avec Ben Thanh. Mais je ne pouvais imaginer un endroit pareil à Paris. C’était impensable !

J’apprends donc que c’est le plus vieux marché de Paris, créé en 1615.

Alors, on se balade dans les allées, et je découvre ces stands gourmands un à un. Bien sûr, nous ne sommes pas venues que pour nous promener ! Nous sommes venues pour déjeuner !

marché des enfants rouges

Le soucis c’est : que choisir ?

Voici la liste des points de ralliement des gourmands :

Pour des antipasti et les pasta: Mangiamo italiano

Pour un Rhum arrangé ou un rougail : Le Corrossol

Pour un mega sandwich, burger Maison : Du Pain… et des crêpes

Pour une galette de légumes : Au Coin bio

Pour un plat du jour : L’Estaminet des Enfants Rouges

Pour des mezze : Le traiteur libanais

Pour un tajine : Le traiteur marocain

Pour un verre : Versant Vins

Pour un bento : Taeko

Vous vous imaginerez bien que le choix fut difficile !

Alors pour aujourd’hui, j’ai testé le traiteur Italien : Mangiamo Italiano ! Pas du tout déçue ! Au delà de l’accueil sympathique du serveur, nous avons été ravies du choix !

Italien - Marché des Enfants Rouges

Une grande carte de Pasta et Antipasti. Le problème c’est qu’on est que deux, donc on ne peut pas goûter à tout ! On a donc choisi Frittura di Calamari e gambas en entrée à grignoter à 2. L’assortiment était très copieux ! Très sympa à picorer avec un verre de vin rouge !

Puis ensuite, chacune a choisi des pâtes différentes : Pasta Al Tartufo pour Ying, et Pasta alla Siciliana pour moi ! J’avoue, les Pasta aux Truffes étaient divines surtout pour le prix (11€) ! Les Siciliennes étaient exquises aussi mais face à la Truffe, pour le même prix, on se rappellera de ce luxe ! Mais je pense, en saison, que les spaghetti Al Vongole (aux coques), ou les Tagliatelles Al Polipo (au Poulpe) doivent être pas mal aussi ! Voici une des raisons pour revenir au Marché des Enfants Rouges !

Nous avons terminé le repas par un Tiramisu classique et léger.

Tout ça pour quelques 20€, point de vue qualité et quantité c’est parfait ! Mais pour l’ambiance et le lieu, c’est vraiment pas cher payé !

Dès que je reviens, je vous rajouterai mes impressions !

.

Quelques mois plus tard, toujours aussi fan de ce lieu, je suis revenue et j’ai testé Le Corossol. Je n’ai pas osé goûté au Rhum arrangé ou au Ti Punch car on va dire qu’en semaine, je suis en service, mais j’ai testé les accras de morue avec une sauce pimentée et citronnée excellente, un Yassa de Poulet bien assaisonné, surtout le riz, et une tarte au Rhum et Banane, certes un peu molle, mais réchauffée au micro onde, c’est sûr que son sort ne pouvait pas en être autrement.

PicsArt_1405632237078

Je suis une fois de plus émerveillée par ce marché… J’ai prévu d’y revenir pour tester la table marocaine, ou le japonais… j’hésite encore…

.

Et oui, à chaque fois que je suis dans le quartier, je ne peux m’empêcher de revenir au Marché des Enfants Rouges. Cette fois, on est en hiver, et je teste la table marocaine ! L’hiver, il y a des réchauds, du chauffage, donc c’est bien tentant de rester pour manger.

L’étal est magnifique ! Très coloré et bien rempli de toute sorte de plats qui ont l’air aussi bons les uns que les autres.

image(6) image(7)

J’ai choisi le tajine au kefta (viande haché, bouts de merguez, et œufs). Les saveurs sont là, la semoule est ultra fine ! Un si réel délice, qu’on ne peut être déçu.

Mon accompagnatrice testeuse du jour a pris un copieux couscous agneau agrémenté de légumes de saison (là, c’était navets et potirons). Pareil, la viande est de qualité, et l’assiette est savoureusement merveilleuse.

Nous nous sommes partagé un pastillas de poulet sucré-salé très bon (dommage juste qu’il soit réchauffé au micro-onde car nous l’avons imaginé tout croustillant, il aurait été une tuerie !). Mais nous comprenons les moyens dans les marchés.

J’ai fait ma liste pour mon prochain passage : il me reste à tester le japonais, le fish and chips, le burger, le libanais, et… là où la queue était interminable le monsieur qui fait des sandwich du terroir chaud !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *