Mandoobar

7 rue d’Edimbourg, Paris 8, 01 55 06 08 53

J’avais découvert le Mandoobar dans des articles de presse. Les avis que j’avais lu sur ce Mandoobar m’avait donné envie de le tester. Le décor épuré, le nombre de places limitées autour d’un comptoir pour voir le chef préparer le repas, c’est exactement l’ambiance intimiste que j’aime avoir dans un restaurant, un peu comme une table d’hôte.

PicsArt_1428260085253

Les spécialités du chef du Mandoobar sont simples et originales en même temps. La carte est presque composée que de mono-produits. En entrée, le chef nous propose au choix 3 sortes de raviolis différents : aux légumes, à la viande et au kimchi.

Avec ma testeuse assistante du jour Marine, on a pu goûter au 3 sortes. Notre préféré a été celui au kimchi par son goût plus fort par le chou relevé, puis celui à la viande aussi. Les raviolis au légumes étaient aussi très bon et très fin, mais au goût moins relevé.

PicsArt_1428260473611

En plat, le chef nous propose 2 tartares au choix. Ça tombe bien nous sommes 2 testeuses donc on va pouvoir goûter aux 2. Le tartare de bœuf, très tendre et très frais, est mélangé à des graines de sésame, de la sauce soja, et du poivre très parfumé très fin qui vient du Cambodge. Le tartare de thon est lui aussi très frais et très fondant. On sent la qualité du thon toute en finesse. Il est presque servi nature afin de bien sentir le thon, avec quelques filaments d’algue sur le dessus.

PicsArt_1428260259953

Pou les accompagnements, nous avons eu le droit à une salade composée de radis jaune, radis rose, soja, poivrons rouges, puis d’un riz légèrement vinaigré, et d’un bouillon miso pour ma part un peu trop salé. Mais le reste était tellement bon et fin, que je n’ai pas relevé cette fausse note.

Pour accompagner notre repas, Marine a eu un thé vert matcha servi et préparé par le chef lui même nous expliquant la méthode de préparation traditionnelle. Et moi, j’ai eu le droit à un thé coréen très parfumé infusé avec un service d’une élégance rare. On sent que de coutume, le thé est un moment précieux. C’est raffiné.

Pour décompresser, rien de tel qu’un dîner chez Mandoobar. L’addition reste raisonnable puisqu’elle était d’environ 30€ chacune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *