Le Relais Russe

81 route de Corbeil, Morsang-sur-Orge, 09 70 38 60 72

http://www.relais-russe.com/

Le Relais Russe est le premier restaurant russe en Essonne ! En plus à côté de chez moi !

Ouvert depuis peu, Le Relais Russe s’est installé dans cette chaumière sur la route de Corbeil, route passante mais du coup, on ne peut pas rater le lieu lorsqu’on passe devant. On a pu suivre les travaux et du coup, on a pu veiller l’ouverture.

Moi qui suis allée en Russie, j’aime retrouver les saveurs de ce pays. Les plats y sont simples mais goûteux !

Quand nous sommes entrés dans le Relais Russe, la décoration ne nous laisse pas indifférent. C’est cosy, chic et agréable. Peut-être un peu sombre (surtout pour une blogueuse comme moi qui veut prendre des photos), mais c’est mon avis. Très agréable en tout cas pour un repas en amoureux.

L’ambiance avec le piano est magnifique et idyllique… de quoi passer un merveilleux repas.

Parlons du repas. En entrée, nous avons choisi du Boyarskaya, et des Pirojkis.

Les Pijojkis sont des petits chaussons fourrés à la viande. J’en ai mangé de toute sorte en Russie mais des comme-ça jamais. Habituellement, les chaussons sont à base de pâte feuilletée mais cela doit dépendre de la région. Ceux du Relais Russe sont à base de pâte briochée, comme un petit pain au lait. Cela ne change en rien au goût. Une pointe d’aneth, c’est ça le secret ! Un vrai délice.

Le Boyarskaya, c’est de la langue de veau cuite à la vapeur pendant des heures et des heures, servis avec ces célèbres cornichons malossol, et une sauce au raifort sauvage. J’ai aimé ce mélange de douceur du malossol et force du raifort, avec une langue de veau bien fondante, l’entrée était très concluante.

photo 1 (21)

En plat, nous avons choisi que du classique mais que du bon !

photo 2 (20) photo 3 (11)

Un Koulibiak et un Bortsh. Le Koulibiak est une tarte au saumon, épinards, champignons. Il était dressé avec de la roquette et des œufs de poisson. Très bon même si j’avais le souvenir d’en avoir mangé à la pâte feuilletée, ce qui aurait allégé un peu car du coup, la pâte briochée rendait le plat un peu lourd. Par contre, le saumon et ses petits accompagnements étaient délicieux.

Le Bortsh était lui très bien présenté. Dans un bol de soupe, tout y était : betterave, choux, carottes, bœuf d’une tendresse infini, servi avec un petit pain à l’aneth et une crème fraîche. Un classique remodernisé, je dirai. Un plat qu’on déguste, et qu’on a envie qu’il ne s’arrête jamais…

Pour les desserts, nous sommes allés dans l’inconnu car je n’ai pas de souvenir d’avoir pris des desserts lors de mon voyage en Russie. En même temps, je ne suis pas trop dessert…

Nous avons choisi un mille-feuille Napoléon, et des Syrniki (pancakes au fromage blanc). Le Mille-feuille était très bon : pas trop sucré et pas écœurant, surtout en fin de repas, c’est important ! Aussi j’avais envie de croustillant avec le koulibiak un peu mou. Et pour les Syrniki, je n’ai pas trop adhéré car c’était plutôt lourd. Mais c’est mon goût, je précise bien. Surtout que je ne suis pas trop dessert.

photo 4 (8)

En tout cas, Le Relais Russe nous a beaucoup plus. Le prix est convenable pour le cadre et ce qu’on a dans l’assiette. Pour s’initier à la gastronomie russe, cela peut être un bon début. Je vous conseille par contre de réserver à l’avance car c’est toujours plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *