Bar à Momos

218 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris 12ème, 01 43 72 89 82

Si je m’attendais à une telle aventure en allant au Bar à Momos… Les restaurants tibétains ça ne courent pas les rues à Paris. Mais il y a quelques adresses comme le restaurant le Bar à Momos qui commencent à percer.

Les Momos, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des raviolis vapeurs tibétains.

Venus à plusieurs pour ce testing, on a pu goûté à plein de belles choses.

J’ai pris une soupe Then Thuk de viande et légumes aux petites pâtes faites maison. Le goût et la texture était très chouette.

Une de mes accompagnatrices a pris un Sha Sakok, une marmite de bœuf et légumes avec des vermicelles transparents dedans. Très bon !

La dernière de mes accompagnatrices a pris une soupe de coriandre et maïs. Très bonne aussi malgré la consistance que j’ai trouvé un peu pâteuse.

Mais sur les 3 plats, je trouve (mais c’est un avis personnel puisque je suis aussi une habituée des restaurants asiatiques) qu’en général, il manquait d’épices… J’aurais mis un peu de gingembre dans la marmite par exemple, ou un peu de piment dans la soupe de petites pâtes… Mais ce n’est peut-être pas le concept de la cuisine tibétaine donc surtout ce n’est pas une critique ! Je ne me le permettrais pas !

IMG_6464

Pour les Momos, ils étaient excellents ! On a goûté les Sha Momos au Boeuf puis les Tsé Momos végétariens. On sent la cuisine maison dans les formes de momos pas régulières. Moi qui suis fan de Raviolis, j’ai été servie !

En plus, on a commandé un petit pain maison très aéré. Un peu comme une brioche avec des herbes. Excellent !IMG_6465

Puis pour accompagner notre repas, le thé maison était un passage obligé. Ce thé garni de baies de Goji réputées pour leur bien fait, de fleurs séchées, de prunes séchées et de Longan séché, était exquis. IMG_6466

Pour être honnête, nous étions repues mais l’engouement de notre charmante voisine de table sur le dessert choisi était tel que nous avions voulu y goûter aussi. Alors nous avons commandé des Bö Kyi Sampa, spécialités maison à la farine d’orge grillé. Autant dire que c’est très tendance !

Comme des petits sablés mous ou des cookies moelleux  très peu sucrés, ce fut très original. Servi avec un Sho yaourt tibétain doux et acidulé, c’était très spécial, mais pas désagréable non plus.

En tout cas, il n’est pas dit que je ne reviendrai pas au Bar à Momos car le rapport qualité prix est plutôt intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *